monstera-3979427_1920.jpg

Mathilde Fournier
Naturopathe & Iridologue

Conseils en naturopathie à distance
spécialisés dans l'accompagnement de la candidose chronique & de la fibromyalgie

Analyses iridologiques à distance

Foire aux Questions

1) J’habite dans un pays en fort décalage horaire avec la France. Est-il néanmoins possible de prendre rendez-vous ? 

 

Bien sûr !
J’accompagne ou ai accompagné des personnes vivant dans des pays en fort décalage horaire avec la France (Canada, Caraïbes, et même France en étant moi-même à l’étranger…).  En effet, je propose ponctuellement des créneaux sur des horaires atypiques (très tôt ou tard dans la journée par exemple).

 

N'hésitez pas à me contacter directement par mail (mathildef.naturopathe@gmail.com) ou via le formulaire de contact en bas de cette page pour convenir d'un rendez-vous. Ainsi, nous pourrons en discuter ensemble et trouver un arrangement nous convenant à tous les deux ! 

2) Une séance en naturopathie est-elle remboursée ?

 

La naturopathie et les pratiques qui y sont associées ne sont actuellement pas prises en charge par la Sécurité Sociale. Néanmoins, de plus en plus de mutuelles (complémentaires santé) remboursent partiellement ou totalement ce type d'accompagnement. Pour cela, il suffit de transmettre une facture à la mutuelle, facture que je vous fournie bien sûr à l’issue de la consultation. 

À titre d’information, voici une liste non exhaustive des mutuelles prenant en charge ces pratiques.

3) Quel est le lien entre médecine et naturopathie ? 

Il n’est pas nécessaire d’être médecin ou praticien du domaine médical pour être conseiller en naturopathie. Ce sont deux approches différentes mais qui peuvent tout à fait collaborer (et qui collaborent généralement !). Notamment, pour les pathologies tels que les cancers, il est absolument nécessaire qu’une communication s’établisse entre l’oncologue et le conseiller en naturopathie car les traitements (chimiothérapie notamment) sont très particuliers et spécifiques, et il existe de fortes contre-indications et risques d’interactions. L’oncologue est donc le seul à pouvoir valider le programme proposé par le conseiller en naturopathie. 

 

Le conseiller en naturopathie n’appartient pas au corps médical. Il n’intervient pas sur des pathologies lésionnelles et renvoie vers un médecin toute personne en situation d’urgence ou dont le pronostic vital est engagé. Il ne se prononce jamais sur un traitement médicamenteux, et n’incite en aucun cas à interrompre le suivi médical ou le traitement en cours. Au moindre doute, il adresse son consultant à un médecin. 

 

Le conseiller en naturopathie propose des solutions naturelles et utilise des techniques naturelles pour favoriser le bien-être, la santé et l’accompagnement de certains troubles. Ces conseils ne sont que des recommandations visant à améliorer la qualité de vie du consultant. Elles incluent uniquement des outils naturels, légaux, sécuritaires et libres d’accès. Le conseiller en naturopathie agit donc en complémentarité de la médecine conventionnelle sans jamais s'y opposer. 

4) Pourquoi employez-vous le terme "consultant" ? 

Tout simplement parce que le terme "patient" est réservé aux médecins allopathiques.

Le conseiller en naturopathe n’étant pas un professionnel soignant, il doit s’abstenir d’utiliser des termes se rapportant au corps médical, et notamment : 

-       Bilan de santé (nous parlons plutôt de bilan de vitalité), 

-       Ausculter / auscultation, 

-       Diagnostiquer / diagnostic, 

-       Guérir, soigner, traiter/traitement 

-       Médecine, médication

-       Ordonnance (nous rédigeons des recommandations et nous ne prescrivons pas),  

-       Patients / patientèle : nous avons des consultants 

-       Prescrire / prescription (nous faisons du conseil)

5) Pourquoi employez-vous le terme de "conseiller en naturopathie"  et pas celui de « naturopathe » ? 

En fait, le conseiller en naturopathie se différencie quelque peu du praticien en naturopathie ou du naturopathe. Le praticien en naturopathie propose des techniques manuelles telles que la réflexologie, les massages non-médicaux, etc. Ces techniques sont dites "mineures", c'est-à-dire secondaires dans la pratique de la naturopathie et bien que permettant dans certains cas d’optimiser la prise en charge, ne sont pas forcément toutes nécessaires ou même pratiquées par les différents naturopathes. Le conseiller en naturopathie utilise quant à lui ses connaissances pour proposer des conseils en hygiène vitale, en phytologie, en détoxication, en alimentation… afin d’accompagner et de soutenir l’organisme vers un état de bien-être et de santé. Il ne propose pas de pratique manuelle. 

 

Pour ma part, et au-delà du fait que la pratique de techniques manuelles est incompatible avec la réalisation de consultation à distance, j’ai fait le choix de ne pas me former aux différentes techniques manuelles et bien sûr, de ne pas les pratiquer.  Je ne peux donc pas, légalement, me définir comme praticienne en naturopathie. Cependant, l'absence de pratiques manuelles ne signifie pas pour autant une moins bonne prise en charge. Il s'agit bien de techniques secondaires non essentielles à une prise en charge efficace. À mon sens, le recours aux techniques manuelles ne représente qu'un besoin relativement ponctuel, et je souhaitais donc plutôt focaliser mon apprentissage sur les connaissances relatives à l'alimentation, à la détoxication, à la prise en charge de pathologies spécifiques, aux théories et différents courants de pensées, sur la veille scientifique, etc. ce qui m'est finalement utile au quotidien dans mes accompagnements. Et finalement, pour ce qui est des éventuels besoins ponctuels de recourir aux techniques manuelles, je suis à même d'adresser mes consultants vers les praticiens appropriés le cas échéant. 

 

Par ailleurs, la réglementation impose d’utiliser l’intitulé exact proposé par la formation que nous avons suivie. La naturopathie étant une technique encore non réglementée à ce jour, chaque école fait le choix de ses propres intitulés. Ainsi, le terme de « naturopathe » est un terme choisi par certaines écoles et qui englobe généralement des pratiques manuelles. En règle générale, il s’agit d’un terme relativement équivalent à celui de « praticien » en naturopathie.  

6) Réalisez-vous des consultations en cabinet ?

Mes consultations se réalisent uniquement en visio ou éventuellement par téléphone
Je comprends et respecte totalement le fait que certaines personnes puissent ressentir le besoin de se rendre dans un cabinet afin de réaliser une consultation avec un naturopathe physiquement en face de lui, et comme toute chose, les deux méthodes (réelle et virtuelle) ont chacune des avantages et des inconvénients pour les deux parties (la personne suivie et le thérapeute). Mais pour ma part, je ne pratique la naturopathie qu’en distanciel, à l’heure actuelle en tout cas. 

7) Le système d'accompagnement à distance n'entrave-t-il pas l'efficacité du suivi ?  

Pas du tout, bien au contraire ! Et ce pour plusieurs raisons. 

Tout d'abord, de par mon statut légal, je ne réalise pas d’auscultation, ce qui nécessiterait bien sûr d’avoir le consultant physiquement en face de moi. En effet, le naturopathe ne pratique pas une auscultation comme le fait le médecin, mais une analyse du terrain, via notamment l'étude de l'histoire, l'environnement, l'hygiène de vie, les symptômes actuels et passés, les antécédents familiaux et personnels du consultant, etc.  Ces informations sont recueillies à la fois via le questionnaire approfondi qui est envoyé, rempli et analysé en amont de la consultation, mais aussi au cours de cette dernière, qui se présente comme un long échange d’environ 1h30

 

Par ailleurs, dans le cas où j'estimerais nécessaire d'analyser l'état de la peau, de la langue, des yeux ou toute autre partie du corps du consultant, il me suffit de demander une photographie, une description détaillée et/ou d'observer cette partie au moment de la consultation. 

 

En outre, ce système de consultation à distance me permet de pouvoir accompagner des personnes dans le monde entier sans leur imposer de déplacement inutile. 

 

Enfin, compte tenu du contexte sanitaire, l’accompagnement à distance, y compris en médecine allopathique, a fait un réel bon en avant. Celui-ci permet finalement d’éviter de se rencontrer physiquement et ainsi de réduire les éventuels risques de contamination tout en permettant de ne pas pratiquer les gestes barrières. Notamment, le port du masque constitue à mon sens une distance physique bien plus contraignante, bien qu’a priori nécessaire, entre le consultant et le naturopathe, qu’il est ainsi possible d’éviter lors des consultations à distance.  

8) Quels sont les moyens de paiement acceptés ?

J’accepte les paiements par virement bancaire et Paypal (les modalités vous seront communiquées par mail dès que nous aurons convenu d'un rendez-vous). 
Une fois la date du rendez-vous prise et dans les 48 heures (2 jours), vous devrez procéder au règlement de la séance en avance : cette dernière étape permettra de valider et de bloquer le créneau de la consultation. Attention, selon les banques, des délais peuvent s’appliquer pour l’ajout de nouveaux bénéficiaires et pour la transmission des fonds (parfois plusieurs jours) – privilégiez dans la mesure du possible les virements instantanés ou le paiement par PayPal, qui est lui aussi instantané. 
Si aucun paiement n’a été réceptionné dans les 7 jours ou le jour de la consultation si celle-ci intervient avant ce délai de 7 jours et/ou sans preuve que le règlement a bien été effectué, je me réserve le droit d'annuler la consultation.

9) Que se passe-t-il en cas d’annulation d’un rendez-vous ?

Si vous désirez annuler votre consultation, je vous invite à m’envoyer un mail pour me prévenir !

A ce moment-là, plusieurs cas de figure sont possibles :
- En cas d’annulation de votre part moins de 24 heures avant la consultation (ou d’oubli de votre part le jour J) : la consultation est due, et aucun remboursement ne sera réalisé.
- En cas d’annulation de votre part plus de 24 heures avant : nous trouverons un nouveau créneau qui nous convienne à chacun en fonction de nos disponibilités respectives.
- En cas d’annulation de ma part : je vous laisserai le choix entre un remboursement intégral de la séance, ou le report du rendez-vous à une date ultérieure.

10) Quel budget faut-il prévoir pour les différents compléments alimentaires ? 

Quelques-uns de mes consultants m’ont parfois fait part du fait que certaines consultations chez des confrères avaient amené à la proposition de listes très importantes de compléments, excédant parfois les 200€. Chacun pratique la naturopathie comme il l’entend et cela n’est bien sûr pas critiquable, mais ce n’est absolument pas ma manière de travailler. Et de mon point de vue, la santé et le bien-être ne devrait jamais être subordonnés à des considérations d’argent ou de niveau de vie. J’ai conscience que le prix de la consultation en elle-même représente déjà une certaine somme ; j’ai donc à cœur de respecter scrupuleusement le budget de mes consultants.

 

Le questionnaire qui vous sera communiqué en amont de la consultation vous permettra de m’indiquer le montant de ce budget, je m’y conformerai par la suite pour vous proposer un protocole que vous puissiez réellement mettre en place et qui soit réellement efficace. Par ailleurs, l’ensemble des compléments vous seront présentés lors de la consultation, ce qui vous permet de valider intégralement le protocole avant même que je le rédige, ou de me demander de vous en proposer un autre (par exemple, si la forme galénique, la posologie, le produit en lui-même ou le budget bien sûr, etc. ne vous conviennent pas). 

Enfin, je ne propose généralement que 4 à 5 compléments maximum, dont certains ne dépassent parfois pas 4 à 5€ pour une utilisation possible sur plusieurs mois.

 

A titre d’exemple, j’ai pu accompagner des personnes en grande difficulté financière, qui n’avait pas plus de 10 à 20€ par mois à allouer aux compléments, et j’ai toujours pu trouver des solutions et leur proposer une prise en charge satisfaisante et pour autant efficace. Je propose également beaucoup de petites astuces permettant de réduire le budget « compléments » et d’optimiser les dépenses, notamment alimentaires.  

11) Quels critères retenez-vous pour proposer les compléments alimentaires et produits de phytothérapie/élixirs, etc. ? 

Mes principales préoccupations sont la qualité, la pureté et la biodisponibilité des produits. Je privilégie également les formes naturelles et non transformées plutôt que les produits issus de laboratoires pharmaceutiques, que l’on trouve généralement sous forme de gélules ou comprimés par exemple. 

 

Je n'ai par ailleurs aucun lien de parenté, de subordination, d'alliance ou de communauté d'intérêt avec un laboratoire, une société ou une entité à but financier quelconque. 

 

En revanche, je suis parfois amenée à proposer, ponctuellement, des partenariats avec certaines marques : celles-ci sont toujours sélectionnées très scrupuleusement, et je suis également souvent amené à en refuser, notamment pour des questions de qualité ou d’éthique. Je ne propose donc que des partenariats concernant des produits dont je suis sure, encore une fois, de la qualité, de la pureté, de la biodisponibilité, et bien entendu de l’intérêt que cela apporte à mes consultants. Ici encore, l’humain prime sur l’aspect financier, et cela vous permet en outre de bénéficier de réductions intéressantes sur l’achat de ces produits. Mais bien sûr, je touche une petite commission à chacun de vos achats. 

12) Pourquoi le tarif des consultations semble-t-il plus élevé que ce qui est généralement pratiqué par d’autres naturopathes ? 

Bien sûr, cette question est pertinente et légitime, et amène à plusieurs explications.

  • Expertise sur des sujets complexes

D'une part, car la majorité des naturopathes n'ont pas d'expertise avec les pathologies telles que la fibromyalgie ou la candidose, qui sont mes spécialités et qui sont des pathologies nouvelles et relativement complexes. Leur prise en charge est très spécifique et nécessite une mise à jour continuelle de mes connaissances car la recherche est en pleine évolution sur ces sujets encore mal connus et dont les mécanismes sont encore mal compris du corps médical. Mais bien sûr, j’accompagne des personnes sur un grand nombre d’autres troubles et pathologies, et cet argument n’est pas suffisant ! 

  • 3 fois plus de temps… 

D'autre part, car la majorité des naturopathes réalisent le bilan naturopathique et rédigent le programme d’accompagnement au cours de la première séance, qui dépasse rarement 1h. Ce laps de temps les oblige à réaliser un programme d’hygiène vital court, succinct, non détaillé, et bien trop souvent non personnalisé et très général. Ce n'est pas ma manière de travailler : le bien-être et la santé des personnes que j’accompagne est ma priorité et je souhaite proposer un accompagnement complet, bien construit, et personnalisé, tout en étant simple d’accès et d’application. 

 

Ainsi, le temps que je vous consacre dans le cadre d’une première séance est d’approximativement 1h30, temps auquel s’ajoutent :

·       environ 3 à 4  heures de travail de rédaction et de recherches, pour la conception de votre programme personnalisé. Celui-ci comprend entre 15 et 25 pages de recommandations personnalisées et approfondies regroupées au travers des différentes techniques utilisées en naturopathie, et reprend les explications fournies lors de la consultation (causes et mécanismes de votre pathologie notamment). Une page est consacrée à un résumé du programme, construit sous la forme d’une checklist qui vous permettra une mise en place grandement simplifiée de toute les recommandations. 

·       Environ 30min à 1h d’'analyse du questionnaire détaillé, rempli et remis par mail avant la première consultation. Cela représente un temps précieux gagné lors de la consultation, qui devient alors l'occasion d'échanger plus longuement autour des sujets importants et de la prise en charge que je vous proposerai, et ainsi d'éviter un simple échange de questions réponses plutôt rébarbatif ! A la clé : gain de temps, mais surtout consultation plus agréable et plus constructive !

·       Le suivi prioritaire par mail suite à la consultation (suivi portant uniquement sur les questions d'ordre technique relative au programme d'accompagnement). 

Cette méthode me prend beaucoup plus de temps et me permet d’accompagner moins de consultants, mais cela correspond à la qualité de travail que je souhaite offrir, ce qui est pour moi la priorité. A titre de comparaison, la majorité des autres naturopathes exerçant dans les mêmes conditions appliquent plutôt des tarifs aux alentours de 120 à 130€ pour une première séance…

  • Un programme très complet et sur le long terme 

Comme je le disais, les programmes d’accompagnements que je rédige sont très complets et sont entièrement personnalisés.  J’ai réellement à cœur de vous expliquer et de vous détailler ma prise en charge, et pas seulement de vous proposer des recommandations sans que vous n’en compreniez la raison. C’est pour moi la meilleure manière de vous rendre à terme autonome avec votre santé et votre bien-être, ce qui est ma priorité. Les programmes comportent donc de nombreux conseils, astuces, recommandations individualisés, répondant à vos besoins spécifiques, ainsi qu’à vos contraintes, envies, et bien sûr à votre motif de visite. Vous n’aurez par ailleurs aucune note à prendre au cours de la consultation car le programme que je vous enverrai reprendra la grande majorité des informations que nous aurons échangées. 

Cependant, ces programmes comprennent également un grand nombre d’informations relativement générales, qui vous permettront de tendre, sur le long terme, vers une meilleure hygiène de vie et vers le bien-être et la santé. Il s'agit en fait d'un outil conçu pour vous amener, si vous le souhaitez, à revenir régulièrement sur sa lecture afin d'en retirer des bénéfices sur la durée, Le programme contient ainsi des éléments à mettre en place rapidement pour des effets court terme, et d'autres à appréhender sur la durée, pour un travail plus durable, sur le fond. Cette manière de procéder vous permet ainsi de disposer d'une prise en charge simple et efficace à la fois rapidement et durablement, tout en vous permettant d'espacer les éventuelles consultations de suivi (je recommande généralement 6 à 8 semaines entre deux consultations, contre 4 semaines habituellement). Cela représente donc un gain financier certain. 

13) Puis-je envoyer des questions entre les rendez-vous ?

Il est possible d'envoyer, par mail, des questions techniques relatives au programme à la suite d’une consultation et/ou entre deux rendez-vous. J’ai à cœur de vous fournir un programme suffisamment clair, détaillé et exhaustif vous permettant de le mettre en place sans difficulté, mais il arrive que certains points techniques nécessitent un éclaircissement. Le nombre de questions doit bien évidemment rester raisonnable et celles-ci doivent être relatives au programme déjà transmis.

En revanche, les questions théoriques ou relatives à votre état de santé ou à une nouvelle problématique ne seront pas discutées par mail, et devront faire l’objet d’une consultation de suivi, afin de déterminer les solutions adaptées, de les expliquer puis de les rédiger.  

Dans le cas où vous auriez besoin d’être accompagné de manière plus soutenue, je propose également un format d’accompagnement plus approfondi sous la forme d’un coaching. Voir ici.

14) Combien de consultations doit-on réaliser ? Une première consultation suffit-elle ? Doit-on réaliser beaucoup de consultations de suivi ?

En règle générale, une première séance vous permet de découvrir et d’instaurer les bases d’une hygiène de vie saine, équilibrée et personnalisée dans votre quotidien. Elle sert à poser des fondations solides, en vous permettant de découvrir l’alimentation qui vous est la plus adaptée, de mieux comprendre le fonctionnement de votre corps et les mécanismes de votre éventuelle pathologie, de découvrir différentes techniques et outils naturopathiques qui vous seront spécifiquement utiles pour améliorer votre santé et votre bien-être, de déconstruire parfois certaines fausses croyances (concernant l’alimentation notamment), etc. 

 

Par la suite, en découvrant les bienfaits de la première séance, certains souhaitent continuer à découvrir, apprendre, et évoluer avec la naturopathie : cette continuité s’effectue dans le cadre des séances de suivi, d’une durée de 30 à 45 minutes

Les séances de suivi sont aussi l’occasion de faire le point sur vos avancements, les bienfaits ressentis et/ou les éventuelles difficultés. Elles permettent de réajuster les conseils du programme en fonction des réactions de votre corps, de vos attentes et de vos objectifs (qui peuvent bien sûr évoluer) mais aussi de la saison de l’année, de ce que vous avez pu mettre en place (ou non), de l’amélioration de votre état de santé, de votre ressenti, etc. Mais aussi, elles sont l’occasion d’aller plus loin dans la mise en œuvre du programme en s’inscrivant ainsi dans une démarche globale et méthodique, ce qui peut parfois nécessiter de définir une vision moyen/long terme dès la première consultation (en fonction de vos attentes et possibilités, bien entendu). Parfois aussi, une consultation de suivi peut permettre d’aborder certaines problématiques nouvelles ou secondaires, qu’il est impossible de traiter en une seule consultation. Enfin, ce type de consultation peut aussi permettre de vous rebooster face à vos objectifs, le but final étant toujours de vous accompagner vers l'acquisition d'une autonomie en ce qui concerne votre hygiène de vie, votre bien-être et votre santé !

 

Ainsi, en règle générale et selon la problématique, je recommande de réaliser 2 à 3 séances de suivi. Bien sûr, certains troubles peuvent nécessiter une seule séance pour être déjà grandement améliorés, et pour ce qui est des consultations dans le contexte de la prévention (sans pathologie ni trouble particulier), une seule séance peut également suffire. En revanche, pour des pathologies chroniques et/ou relativement complexes, je recommande une prise en charge plus longue. Encore une fois, cela dépend de chaque situation et de chaque cas, et cela peut bien sûr être discuté en amont de toute consultation, afin de vous éclairer sur la durée prévisionnelle et bien sûr de nous adapter à vos possibilités et souhaits.   

15) Toutes les pathologies et troubles peuvent-ils être accompagnés ?

Toute maladie, tout symptôme découle d’un déséquilibre du corps, que la naturopathie peut toujours venir « décoder », soutenir et accompagner, hormis en ce qui concerne certaines maladies génétiques bien entendu. Mais même dans ce cas, il est possible d’agir sur l’hygiène de vie pour prévenir l’aggravation ou l’apparition de nouveaux troubles, pour favoriser plus de bien-être et pour mieux vivre sa maladie. 

 

Dans le cas de lourdes pathologies, notamment celles avec atteinte définitive (Parkinson, Alzheimer par exemple), l’objectif principal sera d’améliorer votre confort et de mieux vivre votre maladie, tout en freinant généralement (selon les pathologies) l’avancement de la maladie, notamment via la compréhension de la/des causes racines de cette maladie. Il sera ainsi possible d’accompagner et de soutenir le traitement mis en place par le corps médical tout en permettant aussi parfois de réduire leurs effets secondaires.

 

En revanche, pour ce qui est des troubles dus à des déséquilibres plus « légers » (acné, psoriasis, troubles du sommeil, règles douloureuses, etc.), l’objectif sera un peu différent : en cherchant à appréhender la cause racine de ce trouble, ici encore, et en vous apportant toutes les clés nécessaires et personnalisées, il sera possible de tendre à rétablir le déséquilibre et à faire disparaître durablement ces maux du quotidien. 

 

Ainsi, quel que soit votre avancement sur le chemin de la vie et de la santé, je me ferai une joie de vous accompagner.

 

Bien sûr, j’accompagne les troubles et pathologies en parallèle d’un suivi médical et/ou psychologique. Tous les conseils d’hygiène de vie contenus dans les programmes que je conçois ne peuvent, et ne doivent se substituer à un traitement médical et/ou à un suivi psychologique en cours.

 

Enfin, il y a aussi, toujours, des sujets sur lesquels les différents naturopathes sont plus ou moins à l’aise et/ou spécialisés. Certaines pathologies sont aussi très spécifiques et nécessitent une connaissance approfondie de ses mécanismes pour permettre une prise en charge optimale, ce qui, bien sûr, est difficile à posséder pour toutes les pathologies existantes. Pour ma part, je ne vous proposerai jamais un accompagnement sur un sujet pour lequel je ne me sens pas complètement à l’aise, si je sais qu’un autre praticien pourrait plus efficacement vous prendre en charge sur ce type de troubles/ pathologies. Je vous redirigerai dans ce cas vers quelqu’un de plus à même de vous accompagner. J’ai à cœur de vous proposer un suivi qui vous permette vraiment de tendre vers un mieux-être et vers la santé, et les considérations financières, d’égo ou autres, passent bien après cela à mes yeux. L’Humain est au cœur de ma pratique et de mes considérations.